Le tour du monde sur un tandem Pino

11) Polynesie Francaise

Polynésie Française : 12/12/2012 – 03/02/2013 et 15/02/2013 – 03/03/2013

Pour les photos, suivez le lien : PHOTOS

Notre arrivée en Polynésie se fait sous la pluie et elle continuera sous la pluie pendant tout le séjour. Peu de journées vont passées sans au moins une averse. Nous n’avons vraiment pas eu de chance de ce côté là, car il n’a jamais fait un temps pareil pendant si longtemps ! Pauvre Greg que j’amène voir mon paradis… sous la pluie…

Tahiti :

Nous restons quelques jours chez ma sœur à Papeete. Personnellement je n’ai jamais aimé Papeete (parce que je viens de Raiatea me direz-vous), mais le fait est là, il fait chaud, c’est très poussiéreux, on ne se sent pas très bien, il y a beaucoup de voitures. Nous qui sommes plus habitués à des contrées plus sauvages, nous ne nous sentons pas à notre place. Nous tournons vite en rond, d’autant plus que la pluie constante et drue nous empêche de sortir visiter l’île. Je suis sûre que Tahiti vaut le coup d’être visitée et qu’elle cache plein de trésors, mais ce sera pour une autre fois, le temps n’est pas avec nous et nous sommes attendus à Raiatea !

Moorea :

Nous profitons tout de même de ce séjour à Tahiti pour aller sur l’île voisine toute proche : Moorea. Caro et Mathieu nous y invite pour un week end détente et baignade au Hilton. Nous sommes vraiment gâtés ! Nous avons eu de la chance car il n’a pas fait trop moche, nous avons bien profité de la plage, avons testé le paddle, et même attrapé un coup de soleil.

Raiatea :

Enfin nous voilà arrivés à Raiatea, l’île de mon cœur. Que vous dire. C’est une île de Polynésie Française située dans l’archipel de la Société ayant une superficie de 238km² et sur laquelle vivent 12000 habitants. Elle partage son lagon avec sa petite sœur, l’île de Tahaa. La légende raconte que les deux îles n’en formait qu’une et qu’un jour, suite à un chagrin d’amour, un géant, dans sa colère aurait coupé l’île en deux d’un grand coup de main.

Après toutes ces années, je suis bien heureuse de retrouver mon île, ma maison, ma famille et mes amis. Nous passons 3 mois tranquilles à nous reposer, nous gaver de l’excellente nourriture de maman, se faire chouchouter par les parents. La belle vie quoi.

Bon un seul hic dans l’histoire, il pleut tout le temps, du coup nous n’avons pas vraiment pu profiter du cadre. Dès qu’un rayon de soleil se perce à travers les nuages, nous prenons le vélo pour un tour de l’île, ou le kayak pour une balade en mer, ou faisons quelques plongeons depuis le ponton.

Bora Bora :

Après notre retour de Nouvelle-Zélande, Akiou et Pam nous ont invités à Bora Bora pour une visite gastronomique et surtout pour la baignade dans l’un des plus beaux lagons du monde. C’est vrai que le lagon est magnifique, nous en avons bien profité et sommes restés dans l’eau toute la matinée. Mais côté gastronomie, Greg n’a pas bien digéré les crêpes mangées dans un boui-boui près de l’hôtel. Du coup la dernière journée, nous pensions faire le tour de l’île avec des vélos loués, mais au tiers de l’île, Greg ne se sent vraiment pas bien, nous faisons donc demi-tour et terminons sur les transat sur la plage de l’hôtel en attendant notre navette pour l’aéroport. Ce fût tout de même un séjour bien sympathique sur l’île de Hani.

Nous voudrions particulièrement remercier Maman, Papa, Akiou, Pam, Parrain et Heiva qui ont fait de notre séjour un moment inoubliable. Surtout maman et papa qui nous ont tant gâtés !

Après tout ce repos et un nouveau look coloré, le Pino est fin prêt à affronter les routes d’Asie et d’Europe !